Le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?

Jusqu’à 75% de l’usure du moteur se produit pendant les premières minutes du réchauffement. Les huiles ont besoin de temps pour arriver à leur température de protection maximal et comme la plupart de nos déplacement dure moins de 20 min!!! Cela porte à réfléchir…

Voici quelque détail sur les avantages de l’huile synthétique .
L’huile synthétique a comme premier avantage d’offrir une gamme de températures de fonctionnement plus étendue que l’huile minérale. Ainsi, en général, cette dernière peut devenir solide à partir de -30 °C (-22 °F), alors que la synthétique coule encore à -50 °C (-58 °F). Or, si une huile se solidifie à -30 °C, elle commence à épaissir bien avant cette limite.

L’huile synthétique est donc bien adaptée à nos hivers: plus fluide, elle permet une lubrification presque instantanée du moteur.

La chaleur constitue un des pires ennemis de l’huile. Ainsi, au-dessus de 245 °C (475 °F), l’huile minérale se volatilise rapidement en formant vernis, cambouis et goudron tout en perdant alors ses qualités lubrifiantes, tandis que la synthétique conserve ses propriétés jusqu’à 370 °C (700 °F). De plus, un test d’une durée de six heures et demie à 205 °C (400 °F) a permis de constater que l’huile minérale perd dans ce contexte plus de 20% de son poids par évaporation contre 4% pour la synthétique. Cela est important quand on sait que la température peut atteindre 315 °C (600 °F) dans les parties hautes du moteur et 205 °C (400 °F) au niveau des segments de piston.

Même si l’huile synthétique présente des avantages indéniables en comparaison avec l’huile minérale, il ne faut pas pour autant rejeter l’huile traditionnelle.

En fait, lorsque les vidanges d’huile sont faites selon les recommandation du constructeur, l’huile minérale demeure une huile qui suffira à la tâche. De plus, elle est plus abordable que l’huile synthétique.

Il faut plutôt voir l’huile synthétique comme une huile aux propriétés supérieures qui vous offre une option de qualité.