Le gonflage des pneus à l’azote

Le gonflage des pneus à l’azote

La mode des garages est maintenant d’offrir de gonfler les pneus à l’azote!!

Plusieurs test ont été faite sur l’azote dans les pneus et la conclusion est à l’effet que c’est inutile pour nos voitures de tourisme.

On indique que l’oxygène fait rouiller la jante. C’est le cas mais ça deviendra problématique dans 20 ans. On ne garde pas nos jantes si longtemps.

On indique que l’oxygène traverse le caoutchouc. L’azote aussi traverse le caoutchouc. La molécule d’azote est plus grosse que celle de l’oxygène (rayon de covalence 75pm versus 73). Aucun fabricant de pneus n’indique des données sur ce sujet. Il est quand même souhaitable de vérifier la pression à l’occasion. C’est ce que fait le garage en installant les pneus d’été ou d’hiver.

On indique que les formules 1 utilisent l’azote. C’est vrai. Cependant il roule à 300 Km/h et qu’une amélioration de performance de 1/100 000 leur importe. Je crois que l’intérêt est plus dans la protection contre le feu lors de l’éclatement du pneu.
On indique que des pneus d’avion sont à l’azote. La raison principale est pour diminuer l’humidité et éviter le gel à l’intérieur des pneus pour les vols à 35 000 pieds où la température est à -50 Celsius. Votre auto est moins lourde qu’un 747, ne devrait pas voler à 35 000 pieds et ne devrait pas faire d’atterrissage. Les pneus des petites avions Cesna ne sont pas gonflés à l’azote.
On indique que les fabricants de pneus les recommandent. Ce n’est pas tout à fait juste. Les vendeurs, Michelin en particulier, indiquent que l’utilisation de l’azote ne réduit pas la garantie du pneu. Petite nuance.

En conclusion, l’azote dans les pneus d’une auto de tourisme est inutile, mais n’est pas nuisible, sauf pour votre porte-feuille.

S’il y a un côté négatif à recourir à l’azote, c’est que l’automobiliste qui l’utilise développe un faux sentiment de sécurité et vérifie ses pneus encore moins souvent qu’il ne le ferait avec des pneus gonflés à l’air.